Ma première feuille d’impôts

Il fallait bien que cela arrive, je vais donc devoir remplir ma première feuille d’impôts et certaines choses sont très surprenantes :

  • 9 pages à « remplir » puisque j’ai la complémentaire 2042 C à remplir en plus
  • seulement 2 chiffres à remplir sur les deux feuilles
  • l’impression d’oublier quelque chose
  • le peu d’information et une aide pas très claire

Enfin bon, j’ai réussi à ne pas oublier de l’envoyer ce qui est déjà formidable. En espérant que je n’ai rien oublié et que je l’ai rempli correctement …

Club Hôtelier Clermontois : deuxième version

Je n’avais pas réalisé la première version du site du Club Hôtelier Clermontois, ce sera le cas de cette deuxième version qui va évoluer dans le temps avec la gestion avancée de la mise à jour par les membres et d’autres outils. Cette version correspond donc à la mise en place d’un design, d’une mise aux normes et de la préparation de la gestion des données en dynamique. Il reste encore énormément de travail mais les pages principales sont en cours de validation et la version finale sera mise en place le 7 juin.

J’ai hate que ce projet prenne de l’ampleur et devienne un outil essentiel de la communication du CHC (hôtel clermont ferrand). La version bêta est visible sur cette page, toutes les remarques sont bonnes à prendre …

Club Hôtelier Clermontois : site de gestion d'hôtel par SPonline

Créer un site aux normes de la W3C

La mise en place de la nouvelle version du site du Club Hôtelier Clermontois (hôtel clermont ferrand) a été une fois de plus le moyen de tester mes capacités à mettre en place aux normes de la W3C. Je suis plutôt content du résultat car aucune erreur importante n’était présente à la fin du développement (quelques erreurs de nom mais c’était vraiment basique). Et la conséquence principale est que le site est à 98% identique que ce soit sur ie, safari ou firefox : je n’ai donc pas eu à passer de longues heures à adapter le site aux différents navigateurs.

Et ça fait plaisir …

Il aura quand même fallu 5 ou 6 sites sur lesquels j’ai lutté pour obtenir un résultat viable sur tous les navigateurs et avec un code propre. J’arrive donc officiellement à coder proprement en XHTML 1.0 (1.1 si je n’utilise pas de map), la lecture de livres sur le css m’a d’ailleurs bien aidé. Je vais donc pouvoir passer à l’ajax dans quelques mois (sur un très gros projet) en combinaison avec le php5.

Autant de départs que d’arrivés

La vie d’un équipier à macdo est synonyme de rencontres et à l’occasion de cette période de changement (vacances, fin des études, …) il y a de nombreux départs. Certains des départs ne sont pas réellement important car on n’a pas toujours forcément l’occasion de faire connaissance avec tout le monde, mais il y a d’autres départs qui sont dur à encaisser.

Des personnes avec qui on a beaucoup parlé, rigolé, échangé, … partent de temps en temps et laissent un vide qui ne pourra être comblé avant de longs mois. Des mois durant lesquels on va apprendre à connaître les nouveaux mais surtout durant lesquels il faut former et apprendre les centaines de choses qu’il faut savoir pour travailler correctement. Des mois durant lesquels il faut travailler pour deux ou trois avant que les personnes soient autonomes. Le problème c’est que certaines personnes ne seront jamais autonomes car elles sont lentes et n’arrivent pas à prendre le rythme.

C’est dans ces moments que l’on regrette les personnes d’avant celle avec qui tout était si différent …

Mamadou est parti

A chaque fois que je te voyais je chantais le même refrain et à chaque fois tu riais … On a parlé pendant des heures alors qu’on aurait dû travailler, on a rigoler longtemps et souvent … Tu savais même tout de ma vie amoureuse, on préparait nos plans pour draguer les jolies filles, tu me conseillais et m’encourageais …

Mais (malheureusement il y a un mais) tu es parti dans un accident de voiture je n’aurais donc plus la chance de partager avec toi tous ces moments. Il me reste ce refrain qui résonne dans ma tête depuis hier. Les dernières choses que tu m’as dite sont : « de toute façon je t’appelle, on se voit la semaine prochaine ». Aucune des semaines qui viennent ne me permettra de savoir qu’elle était cette chose mystérieuse que tu avais à me dire, qui traînait depuis des semaines … Je ne saurais jamais ce que tu avais à me dire mais je n’aurais surtout jamais eu l’occasion de te dire à quel point tu étais un gars bien, généreux, attentif et qui savait ce qu’il voulait ! Tu représentais pas mal des choses que j’aurais voulues incarner, tu m’as beaucoup pris et j’ai vraiment perdu un ami …

MERCI Mamadou pour tous ces moments et tous ces souvenirs que je garderais comme un trésor, tu es parti trop vite, trop jeune, trop tôt …

Je n’y crois toujours pas, tu es mort …