Serre à droite …

Et me voilà repartit dans mes vieux démons du piètre conducteur que je suis … j’ai dû entendre 157 fois « serre à droite » ainsi que 37 bienveillants « relève ton pied » et encore le fameux « passe la 3ème » …

Il faut avouer que je n’aime pas conduire, ça viendra avec le temps mais pour l’instant c’est catégorique, alors quand je tombe en plus sur le propriétaire de l’auto-école qui a une peur bleue qu’on abîme ses voitures je ne peux pas être rassuré et conduire normalement (en plus de nuit sur les routes de campagne). C’est un vrai calvaire à chaque fois et le pire c’est que ça va me coûter une fortune…

Je ne dois pas être fait pour ça … Il ne me reste plus qu’à habiter dans une grande ville bien équipée en transport en commun !

Prendre le risque d’être amoureux

La question que je me pose aujourd’hui est la suivante : est-ce qu’on peut prendre le risque d’être amoureux sans prendre le risque d’être malheureux ?

C’est si simple de vivre une histoire d’amour sans s’impliquer, sans se donner les moyens de s’attacher et de prendre le risque d’être malheureux. Évidemment à force d’éviter toute sorte de souffrance amoureuse on s’éloigne progressive du bonheur d’être amoureux, de tous ces moments qui font d’une relation un lien fort entre deux personnes et qui les font avancer dans le bon sens.

Aujourd’hui j’ai envie de prendre le risque d’être malheureux mais je n’y arrive plus. Certains souvenirs sont encore trop bien ancrés dans une mémoire que je voudrais moins sélective, ils restent aussi fort qu’au premier jour, des sentiments que j’aurais dû évacuer depuis bien longtemps sont encore vivaces au point de me rendre triste et d’avoir une influence sur ma vie sentimentale.

J’aimerais tellement passer à autre chose, être capable de m’engager et de reprendre le risque d’être amoureux …

Du code et encore du code

Entre le développement permanent de BookOtel (plus de 1500 hôtels maintenant), la version 3 du site des Hauts de Brèges et la mise à jour de l’extranet de la Croix Rouge (53) je me retrouve à devoir jongler entre plusieurs serveurs et base de donnée mais surtout entre plusieurs méthodes de travail et langages.

D’ailleurs après mes premiers bouts de code orientés ajax j’ai testé l’API de google maps et c’est vraiment bluffant de voir à quel point les développeurs de chez google ont vulgarisés leur API pour la rendre utilisable facilement. C’est un vrai bonheur à utiliser et on arrive rapidement à mettre en place des cartes utilisables par les visiteurs de son site, que ce soit pour faire des itinéraires ou simplement de l’affichage. Il n’y a que le système de clef qui est un peu chiant, mais c’est sûrement une sécurité qui permet à google de maîtriser et surveiller l’utilisation de son API.

Utilisation de l'API Google MAPS sur bookotel.fr

Pour me faire la main j’ai d’abord utilisé les coordonnées des hôtels pour afficher leur position sur la carte, en laissant la possibilité aux utilisateurs de zoomer pour affiner l’affichage. Dans le cas ou l’API ne trouve pas l’adresse dans sa base de donnée elle affiche un marqueur correspond à la ville de l’hôtel (grâce aux coordonnées dans la base de donnée) sans laisser la possibilité de zoomer. Ensuite j’ai ajouté un itinéraire entre l’adresse de l’hôtel et l’adresse du membre, ainsi tous les gens qui sont inscrits sur le site ont automatiquement les itinéraires de fait lorsqu’ils visitent la page d’un hôtel.

Quelques liens :

  • La page officielle de Google Maps API (www)
  • Mon exemple sur bookotel.fr (www)
  • Une liste de tutoriaux très intéressants (www)

J-5

Même si je n’ai pas encore le statut de Swing j’en ai toutes les responsabilités et les horaires : en gros les inconvénients sans les avantages. J’ai donc pu tester pendant un mois ce que je vais faire pendant les prochaines semaines et je suis plutôt très content pour plusieurs raisons :

  • je suis plus indépendant dans mon travail, plus libre de prendre des décisions
  • je travail sur des périodes plus longues en ayant des pauses minimalistes (ce n’est pas ironique)
  • encore plus de responsabilités, je dois donc encore augmenter mon niveau d’exigence envers moi même
  • ma marge de progression est bien plus importante : il y a des centaines de choses que je ne sais pas faire et que je peux apprendre
  • on n’attend plus de choses de moi, certaines personnes croient en moi et je me dois de leur prouver qu’elles ont raison
  • j’ai plus de gens sous ma responsabilité que de personnes au-dessus de moi

Dans quelques jours je vais découvrir une nouvelle vision du macdo, une vision totalement différente de celle que j’ai aujourd’hui avec mon statut d’équipier. J’espère que je ne serais pas trop déçu et que mon futur travail pourra combler mes attentes professionnelles et personnelles. Suspense …

Demain : conduite

J’ai enfin sauté le pas et dès demain je reprends la conduite, ce sera la peur au ventre et stressé que je reprendrais le volant mais content parce que je sais c’est déjà que c’est une victoire d’y retourner après plus d’un an et demi loin des auto-écoles

Je ne sais pas pourquoi je n’aime pas conduire, sûrement l’impression de ne pas maîtriser mon destin et la peur des autres voitures. Tout le monde me dit que ça passera avec le temps : j’attends de voir. Je sais juste que c’est important pour moi d’avoir le permis et je vais tout faire pour l’avoir. J’espère une chose : c’est que le moniteur comprenne ma situation et en tienne compte … en espérant qu’il soit moins stressant et prise de tête que celle d’Angers !

En tout cas faite attention à Laval demain de 10h30 à 11h30 car je serais sur les routes …

Auto école : je reprends la conduite demain ...