Entre facilité et obstination

Un bien joli titre pour une réalité bien préoccupante … En effet je suis très têtu et quand je crois qu’une décision (aussi stupide soit elle) est la bonne je suis capable de faire tout et surtout n’importe quoi pour m’y tenir. Mon obstination prend alors le dessus sur toute réflexion et analyse logique d’une situation qui m’échappe alors petit à petit.

Je me retrouve alors à envoyer des bouquets à tout va, à haïr irrémédiablement, à fuir loin et longtemps, à distribuer des roses sur des pare-brise, à travailler jusqu’à ce que le fatigue ne laisse plus d’autre possibilité, … Des situations qui me font sourire aujourd’hui mais qui m’ont fait souffrir hier …

Je pourrais opter pour la facilité, faire d’autres choix qui me correspondent moins et c’est ce que je fais de plus en plus en ce moment … Et bizarrement ces choix me rendent heureux, en tout cas bien moins malheureux que je ne l’ai été. Je ne sais pas ce que cela donnera sur le long terme, je ne sais pas si je serais heureux mais en tout cas il sera difficile de regretter des choix qui me rendent aussi heureux, même si j’aurais pu prendre d’autres options …

Alors aujourd’hui entre facilité et obstination mon cœur balance mais pour l’instant j’ai pris ma décision …

Vivre de son site internet : entre rêve et espoir

A chaque fois qu’on développe un site internet on espère dans un coin de sa tête qu’il aura un succès tel qu’il permettra à son développeur d’obtenir reconnaissance, ressources financières, visiteurs par centaines de milliers, …

L’effet “buzz” du lancement permet d’y croire quelques jours mais en règle général après quelques jours on retombe vite sur terre et le site atteint sa vitesse de croisière. Il faut alors se battre chaque jour pour continuer à faire connaître son site, trouver de nouveaux visiteurs, …

Le doux rêve de réussite reste toujours malgré tout dans un coin de la tête de tous les développeurs qui chaque soir en se couchant espère que le lendemain sera meilleur.

C’est reparti pour le footing

Après l’échec de l’année dernière de mon objectif « footing » j’ai envie de recommencer à courir et je me lance donc deux nouveaux objectifs : courir 290 kilomètres en douze semaines et courir plus de vingt fois en huit semaines … La dernière fois j’avais de nombreuses raisons (peu objectives) d’échouer car avec l’achat de l’appartement et le lancement de SOS Ordinateurs j’avais évidemment d’autres chats à fouetter. Maintenant je suis installé, je suis à deux pas de la mayenne, j’ai envie de courir, il fait un temps parfait pour courir (ni trop chaud ni trop froid) … Alors c’est parti pour le défi footing 2 !

C’est promis je prends bientôt des vacances

Chaque fois je dis que je vais prendre des vacances et que je vais me reposer … et comme à chaque fois je l’aurais ferais avec plaisir si aucun de mes trois travails ne m’imposait de ne pas le faire. Je peux déjà faire le bilan de mes deux semaines de vacances puisque j’ai du réparer une bonne douzaine de PC, faire une bonne demi-douzaine d’heure de formation, mis en ligne deux updates de site internet, fait un mois de compta, finir quelques travaux à l’appart, …

Content de ces deux semaines quand même car j’ai vu pas mal de monde, fait pas mal de soirées, rencontrer de nouvelles personnes, vu la famille, …

Le plus dur reste de s’y remettre chaque fois un peu plus : ce soir pas moins de trois PCs à dépanner et à préparer pour retourner chez leurs heureux propriétaires et la compta à finir en urgence pour demain matin … La nuit va être courte mais c’est promis après je prends des vacances … ou pas !

 

CIMG2871

formatage, réinstallation, mise à jour, préparation … quelle belle soirée et quelle belle nuit en perspective