Ca fait du bien

Il reste le stress d’être son propre patron, de n’être dépendant que de ses clients, de ne pas savoir ce que je ferais dans 6 mois, de ne pas s’avoir m’arrêter sur un seul projet et de vouloir faire 6000 choses …

Mais je retrouve le bon rythme, je sens que je prends des décisions qui ont du sens, je me sens bien, apte à tout affronter, à pouvoir aller de l’avant sans me dire que je ne vais pas dans la bonne direction.

Je me répète mais cette année j’ai appris tellement sur ce que je ne voulais pas vivre, pas être forcé de faire, … Je ne sais toujours pas où aller mais je connais les voies à éviter. Alors cette année j’ouvrirais peut-être une boutique, deviendrait revendeur de ceci ou cela, ouvrirait une micro-crèche ou lancerait de nouveaux produits (ou peut-être tout ça à la fois) mais ce sera avec plaisir, de se lever le matin, de prendre une journée de repos quand je le souhaite, de travailler la nuit quand je le sens …

Que du bonheur