Le blog de Sylvain

Tranches de vie

Catégorie : Musique (Page 1 sur 2)

De fil en aiguille

J’ai le coeur qui devient de plus en plus petit mon âme est en congé, en douleur, en voyage. Je ne sais plus où trouvéer mon petit coin de paradis, je suis plus fatigué que si je n’avais pas d’âge.

Très ou fond tout au fond je sens bien qu’il palpite ce petit coeur malade qui veut plus respirer, c’est pas sa faute à lui si le monde est si triste et si l’hiver existe et m’a empoisonné.

De fil en aiguile j’ai le coeur qui devient de plus en plus petit comme s’il savait bien que l’amour ne m’arrivera, n’arrivera jamais car l’amour mon amour ne veut pas nous aimer.

J’ai le coeur qui devient de plus en plus petit, mon âme est fatiguée de chercher du courage, elle voudrait s’envoler sur un petit nuage et laisser un enfant lui raconter la vie.

Tout au fond tout au fond j’aimerais bien y croire, c’est pas ma faute à moi si l’amour me déçoit et si mon coeur battait pour toi ce soir qu’il révèle son tambour et saigne quelques mois.

Félipecha – Defil en aiguile

J’effacerais ton nom (ou pas)

L’empreinte de mon espace
Nous feront courber la tête
Plier les genoux sous le vent
J’irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
Où la raison s’achève
Tout au bout de mes rêves

Et même si tu me laisses
Au creux d’un mauvais détour
En ces moments ou l’on teste
La force de nos amours
Je garderai la blessure
Au fond de moi tout au fond
Mais au dessus je te jure
Que j’effacerai ton nom.

Et même si les tempêtes
Les dieux mauvais les courants
Et même si le temps presse
Même s’il est on peu court
Si les années qu’on me laisse
Ne sont que minutes et jours
Et même si l’on m’arrête
Ou s’il faut briser des murs
En soufflant dans les trompettes
Ou à force de murmures
J’irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
Où la raison s’achève
Tout au bout de mes rêves

Et même s’il faut partir
Changer de terre et de trace
S’il faut chercher dans l’exil

Ours – Comment c’est

Ours : c

Comment c’est ton quotidien ?
Moi je sais que tu t’amuses bien
Parait que tous les week-end tu pars dans une très belle région
Dans le Sud de la France un toit orange qu’abrite une belle maison
Il parait qu’y’a une grande pelouse avec des sapins au fond
Parait que t’a une voiture et dans le coffre y’a des ballons

Comment c’est ton quotidien ?
Avec ce mec à qui tu tiens.
A chaque fois qu’on me donne de tes nouvelles
J’prends l’air intéressé mais tu sais c’est cruel
Alors j’oublie, alors j’oublie que t’es jolie
Alors j’enfouis, alors j’enfouis ma jalousie
Ma jalousie

Comment c’est ton quotidien ?
Est-ce que comme moi tu te souviens ?
C’était bien quand tu riais , on voyait tes fossettes
Et même quand tu baillais, moi j’aimais bien ta tête.
Parfois j’en rajoutais déguisé en Davy Crockett
Tous les jours un muguet de peur que tu t’embêtes
Et Quiberon c’etait bien et Breat c’etait bien
Mais tout ça c’est la -bas , alors maintenant, dis-moi

Maintenant que t’es occupée est-ce que je suis dans ton grand répertoire?
Et qu’en dépit de la vie t’amènera un autre bébé
Je serais encore plus petit, tu m’auras oublié.
Et là ou on entasse les souvenirs du passé
Laisse une petite place au fond de ton grenier

Je la laisse de côté, enfin, j’essaie
Parfois j’aimerais me boucher les oreilles

Et si le bonheur n’existait pas ?

Même si certains trouveront cette chanson déprimante je la trouve très poétique et j’adore le timbre de voix de la chanteuse du groupe Berry … Pour information cette chanson (le bonheur) fait partie de leur premier album « mademoiselle » sorti en 2008. C’est en écrivant ce billet que j’ai appris que Berry était un groupe, personellement je pensais que c’était une seule personne … en faite la chanteuse Élise Pottier est entouré de Lionel Dudognon et Manou … J’adore …

Cabrel en robe qui monte une échelle

J’ai toujours été un grand fan de Cabrel, sa voix et la poésie ont toujours fait de ses chansons de petites merveilles de la chanson française. Rien d’étonnant donc que cette chanson m’envoûte littéralement et que je l’écoute en boucle depuis quelques jours même si elle ne détrône pas encore les chansons de l’album Hors-Saison qui reste un de mes albums préférés (que de bons moments passés à l’écouter en boucle dans la voiture avec Vincent en allant en stage à la Croix Rouge).

PS : désolé pour le titre ridicule mais j’ai mal dormi …

Page 1 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén - Application mobile fantasmes