De fil en aiguille

J’ai le coeur qui devient de plus en plus petit mon âme est en congé, en douleur, en voyage. Je ne sais plus où trouvéer mon petit coin de paradis, je suis plus fatigué que si je n’avais pas d’âge.

Très ou fond tout au fond je sens bien qu’il palpite ce petit coeur malade qui veut plus respirer, c’est pas sa faute à lui si le monde est si triste et si l’hiver existe et m’a empoisonné.

De fil en aiguile j’ai le coeur qui devient de plus en plus petit comme s’il savait bien que l’amour ne m’arrivera, n’arrivera jamais car l’amour mon amour ne veut pas nous aimer.

J’ai le coeur qui devient de plus en plus petit, mon âme est fatiguée de chercher du courage, elle voudrait s’envoler sur un petit nuage et laisser un enfant lui raconter la vie.

Tout au fond tout au fond j’aimerais bien y croire, c’est pas ma faute à moi si l’amour me déçoit et si mon coeur battait pour toi ce soir qu’il révèle son tambour et saigne quelques mois.

Félipecha – Defil en aiguile