Dur dur d’être politicien

Évidemment on grossit le trait et il doit y avoir des journées plus « complexes » que celle-ci mais le commentaire final est quand même révélateur d’une communication politique frôlant le foutage de gueule permanent ! En tout cas j’adore Yann Barthès : un humour fin et toujours bien placé et loin d’être grinçant comme certain.