Il faut de tout pour faire une clientèle

Il y a plusieurs types de clients à macdo, mais bizarrement on peut les classer en quelques catégories :

L’habitué

C’est celui qui vient régulièrement avec toujours les mêmes habitudes : à la même place, toujours à la même heure et la même commande à chaque fois. Ces clients sont souvent chouchoutés, quand on les voit arriver on prépare même leur commande à l’avance …

L’abonné

Ce sont les meilleurs clients, ils viennent plusieurs fois par semaine (plus de 3 fois pour certains) et connaissent tout par coeur : les menus, les prix, les offres, les cadeaux, … Le macdo est un peu une cantine pour eux puisqu’ils viennent pour le petit déjeuner, le déjeuner, le goûter le dîner …

L’énervé

Il vient avec plaisir mais quoiqu’il arrive, quoiqu’il se passe il va s’énerver parce qu’il veut trouver un prétexte pour se dédouaner d’être venu, il ne veut pas laisser croire qu’il peut venir au macdo avec plaisir, c’est sûrement le plus incompréhensible. On sait qu’avec ces clients tous les sourires et toutes les attentions sont vaines puisqu’au final on arrivera toujours au même résultat. Que ce soit pour le prix, pour un oubli, pour la lenteur il faut qu’il gueule …

Le compatissant

Certains clients sont compatissants et ne feront jamais un seul commentaire sur la qualité de service, ils se rendent compte de l’état de fatigue de l’équipier et finissent toujours par un : « au revoir et bon courage ». Ils sont bien plus nombreux qu’on ne pourrait le penser.

Le nouveau

Ce sont souvent des parents ou grands-parents qui se laissent tenter pour faire plaisir aux enfants, ils ne connaissent pas du tout les menus et encore moins ce qui se fait dans le restaurant, c’est souvent à l’équipier de choisir les menus pour le client. C’est aussi le client qui fait les demandes un peu incongrus (est-ce que vous avez du vin rouge, est-ce que vous avez du pain …)

Et vous quel client êtes-vous ?

8 commentaires sur “Il faut de tout pour faire une clientèle

  1. Aucun d’entre eux car je suis équipiére polyvalente… Quelle surprise de trouver un « collegue » parlant de son job mcdo sur la toile… Perso, j’ai fait de mcdo mon blog, avec ma petite vision étriquée d’equipiére. Perso, dans mon mcdo on apprend aux managers a ne pas faire confiance aux petits cons que nous sommes… t’en penses quoi de ça ? je te laisse constater l’etendue du « drame » mcdo que je vis au quotidien, si quelqu’un veut pousser un coup de gueule sur mes paroles insipides c’est ici : le monde merveilleux des équipiers polyvalents : http://antagonisme.over-blog.com/ merci a+

  2. J’ai tendance à croire qu’à de rare exception on ne doit pas faire confiance à un équipier pour plusieurs, la première c’est que dans 90% des cas le travail sera mal fait ou pas fait, la seconde c’est que nous sommes responsable de votre travail et c’est donc mon travail de le vérifier et de penser que l’équipier n’a pas bien fait ou pas fait son travail. De la petite expérience que j’ai je dirais que peu d’équipier travaille correctement, que c’est une nécessité de ne pas faire confiance et qu’on peut déléguer ou faire confiance mais dans la limite où l’on vérifie en permanence le travail effectué.

    Je vais lire ton blog avec intérêt (tu risque même d’y voir quelques commentaires), c’est un vrai plaisir en tout cas …

  3. Bon, je suis pas vraiment d’accord avec cette question de confiance, je pense qu’il y a une confusion entre la confiance et la responsabilité qu’ont les managers. On peut faire confiance à un équipier tout en verifiant son travail, vu que c’est aussi le job du manager de verifier le travail. Et je pense aussi que dans certain cas on est forcé de faire un boulot mauvais dans la mesure on nous demande de faire des trucs insensé, genre être posté aux frites+boissons+desserts+borne ( là impossible de respecter une seule norme). Donc forcément dans ces cas là, on fait du sale boulot. Là aussi faudrait que les managers pensent à la réalité de ce qui doit être fait. demander de faire 2 grill en 10 minutes, bah oui forcément il sera a moitié crade. pour un bon boulot, faut des ordres sensés, réalisables; Bref, en tout cas merci pour l’interet porté pour mon blog, moi aussi je risque de laisser des commentaires ! c un plaisir partagé !

  4. Il y a des managers intelligents et des managers cons …

    Il y a des équipiers intelligents et des équipiers cons …

    Les bons managers (il y en a) savent se rappeler du travail d’équipier et les bons équipiers savent que les managers font simplement leur travail, en espérant que nous soyons tous les deux dans la bonne catégorie …

  5. bonjour, voila je suis équipier au mac do de chamonix depuis le 17 décembre.Après avoir fait beaucoup d’heures,de travail,de la caisse comme de la cuisine et même de la prod pendant plusieurs semaines j’ai parlé à mon directeur de mon envie de devenir manager.il m’a dit de faire une lettre et de lui soumettre afin qu’au moment venu il puisse accéder à ma requête.le problème est que je ne sais pas quoi mettre dans cette lettre et je ne voudrais pas louper cette occasion en faisant une maladresse,pourrais-tu m’aider? merci d’avance

  6. C’est une question très compliqué car tous les macdos sont différents et toutes les équipes de gestion et les directeurs le sont aussi. Si j’étais toi la première chose que je ferais (et tu as l’air de déjà t’y être mis) c’est de te mettre au niveau des managers de ton macdo en ce qui concerne les normes, le respect des règles, … Il faut que tu montres que tu es au niveau et que tu as les capacités, cela ne sert à rien de demander à passer manager si à côté tu travailles comme un équipier. Ensuite en ce qui concerne la lettre je pense qu’il faut que tu sois le plus naturel possible et qu’elle corresponde le plus possible à la réalité. Personnellement je ferais un plan comme ça :

    • Pourquoi j’aime mon travail
    • Pourquoi j’aime être équipier
    • Expliquer les limites de ton rôle d’équipier
    • Expliquer en quoi ces limites font qu’aujourd’hui tu te sens prêt à faire les efforts nécesaires pour devenir manager
    • En quoi le fait de passer manager te permettrait d’évoluer professionnellement
    • Expliquer que tu sens impliqué dans le restaurant

    Après c’est mon avis qui correspond à ce que j’ai vu dans mon restaurant, c’est ma vision du macdo … J’espère que ça fonctionnera pour toi …

  7. merci beaucoup! je te tiens au courant,peut-être nous verrons nous un jour lors d’une formation sur Paris,enfin je l’espère

  8. If you want to buy a house, you would have to receive the personal loans. Furthermore, my mother commonly uses a commercial loan, which is really useful.

Les commentaires sont fermés.