Je ne suis pas Charlie, très peu de gens le sont et aucun n’a jamais revendiqué le fait d’en être un, de grands hommes aujourd’hui et par le passé ont lutté pour de nobles causes et en sont morts …  je n’ai pas ce courage, je suis d’autant plus touché et meurtri par leur sacrifice et leurs luttes.

Nous pleurons nos morts mais n’oublions pas qu’à travers le monde ce sont en moyenne 17000 personnes chaque année qui sont victimes du terrorisme et que nous devrions pleurer. Le terrorisme a toujours existé, en ces temps difficiles nous y sommes justes confrontés d’un peu plus près …

Une pensée sincère pour les familles des journalistes et des policiers morts dans l’exercice de leur métier …