La fenêtre

Quand je passe devant cette fenêtre je vois tout ce que je n’ai pas … Je vois tous ces moments d’une vie que je n’ai pas encore, que je n’ai plus. J’aurais envie de ces petits déjeuners partagés, de ces repas le midi durant lesquels ont se raconte notre matinée, de ces soirées pour profiter de l’autre et des autres.

D’une vie à deux, à trois, à quatre derrière cette fenêtre qui serait la mienne … Je veux être cette ombre, qu’on observerait à la lueur des lumières de la vie que je souhaite …

Pour l’instant je continue mon chemin et repasse irrémédiablement devant cette vie qui n’est pas la mienne …