L’attendre

J’ai le choix : l’attendre ou essayer de tourner la page …

J’ai décidé d’attendre parce que je sais que qu’un jour j’aurais eu le regret de ne pas avoir tout fait pour réussir à vivre cette histoire qui nous tend les bras. Une attente qui se fait souvent dans la douleur, parfois dans le bonheur de ces instants passés avec elle, …

Peu comprenne qu’on puisse attendre en s’infligeant toutes ces peines, mais j’aurais bien plus de peine à tourner une page dont je n’ai lu que les premières lignes … Je veux aller au bout de cette histoire même si pour ça je dois souffrir pendant quelques temps …

Je n’attends que rarement, je déteste même profondément ça, et quand je décide de le faire c’est qu’il y a une très bonne raison … Il y a bien des moments difficiles, des week-ends pénibles qui deviennent des calvaires, des journées longues sans nouvelles. C’est dans ces moments que les doutes surviennent et où chaque réflexion nous pousse à abandonner et puis en un instant on se rappelle pourquoi on attend : pour elle, pour nous …

Cette attente, loin d’être éternelle, n’est sûrement pas la bonne solution, en attendant c’est celle que j’ai choisi et que j’essaye d’assumer au mieux …