Ma première fois

Je pensais que j’allais être de nombreuses fois passager avant de conduire un traîneau tiré par des chiens et en fait ça été plus vite que ça.

Stein m’a dit : demandé m’a demandé si je voulais conduire (musher) 6 chiens le lendemain. J’ai dit oui. Simple efficace.

Le lendemain il m’a expliqué : tu as un frein (qui c’est avéré bien efficace) quand tu appuis sur cette plaque avec tout ton poids et tu as un frein à main : les deux ancres en métal.

Et c’était parti ! Autant dire que je ne faisais pas le fier avec mes 6 chiens, mon expérience inexistante et une légère appréhension.

C’est difficile d’expliquer ce que c’est de conduire un traîneau, c’est un peu comme être au volant d’une voiture mais :

  • vous ne pourriez qu’espérer que la voiture freine (les freins ne seraient pas suffisant pour arrêter la voiture si le moteur ne décide pas de s’arrêter)
  • qui démarre, accélère, freine, tourne à droite, tourner à gauche, … selon la volonté du moteur
  • qui n’a quasiment pas de direction fonctionnelle
  • qui n’a aucun amortisseur
  • qui peut se retourner très facilement
  • où le conducteur est en permanence debout

Mais quel pied c’était cette première fois, le temps était magnifique, les paysages sublimes, par chance je ne suis pas tombé une seule fois (malgré la bonne dizaine de fois où je n’avais plus qu’une main qui tenait le traîneau, le reste du corps complètement à l’extérieur)

Première fois que je pilote un traîneau avec des chiens

Ca c’est tellement bien passé c’est 50 premiers kilomètres que j’ai répondu immédiatement par l’affirmative lorsque Stein m’a demandé si je voulais y retourner avec 8 chiens cette fois-ci.

Après la 7ème heure j’étais complètement rincé, heureux, fier et re-motivé pour les prochaines semaines et pour la préparation de ma course.

C’est fait, reste à apprendre, m’améliorer et me préparer sérieusement !