Le blog de Sylvain

Tranches de vie

Page 2 sur 159

Je suis un IRONMAN

Retour sur cette journée de folie !

La natation c’est terriblement BIEN passée puisque même sans combinaison je finis en 1h20 (j’ai même eut le temps de regarder les jolis poissons et quelques méduses) sur une mer calme, chaude et agréable. J’avais peur que ce soit long et un peu chiant mais au final c’était vraiment une baignade agréable !

ironman barcelone natation

Le vélo a été un vrai bonheur pendant 140 kilomètres, de très belles et grandes routes, du public et les jambes qui répondent parfaitement. J’ai doublé énormément de vélo (toujours plus cher que le mien) et ça j’adore ! La fin a été plus difficile sur les derniers 40 kilomètres avec un vent de face plutôt fort. J’ai réussit à dominer mon envie de pédaler dur pendant toute la course en me laissant une marge et j’ai même finit les 20 derniers kilomètres sur le petit plateau, en moulinant un maximum pour soulager mes jambes. Je finis en 5h27, heureux …

5

N’ayant pas couru depuis 3 semaines à cause d’une contracture tout allait se jouer une fois les deux pieds à terre, … et dès que je les pose au sol, que je me mets à côté du vélo et que je commence à courir je sens que les jambes vont bien (en tout cas moins mal que ce que j’aurais pu imaginer après 7 heures d’effort). Et je pars courir, à un rythme de sénateur, sous la chaleur espagnole, mais j’arrive à courir. Le premier tour se passe très bien (le parcours est agréable sur 2/3 puis chiant et pénible sur 1/3), le deuxième est très dur psychologiquement (passage au semi et l’impression que le compte des kilomètres n’augmente plus) et le troisième est très dur physiquement (plusieurs ongles cassés, la hanche un peu bloqué et plus généralement un corps très tendu) … Mais je n’ai marché que pendant les ravitaillements (ma grande victoire), je n’ai pas eu de douleurs réellement handicapante ou insupportable … Résultat je finis le marathon en 4h48.

course à pied sylvain ironman

Et puis la ligne d’arrivée m’est apparue, l’aboutissement de deux ans d’entraînement, la délivrance d’une longue journée pendant laquelle j’ai pris énormément de plaisir, j’ai communié avec ma famille et mes amis pour ce grand moment … Sub 12 inespéré puisque je finis en 11h47 ! Je suis un IRONMAN !

sylvain ironman

2 jours 21 heures 10 minutes 40 secondes

Le temps qui me sépare de ligne de départ … (j’aimerais bien connaître dès à présent le temps qui me sépare de la ligne d’arrivée).

Sensation étrange, le stress n’est pas encore vraiment de la partie (en tout cas il est très gérable) mais l’impatience elle est grandissante, envahissante.

L’énergie semble présente, les jambes ont l’air d’être en forme, la tête est prête !

Reste un petit voyage en avion, des retrouvailles, le groupe d’amis, la famille, trois nuits de sommeil, quelques repas, …

Vivement …

Liberté

Un bureau, une tasse de thé, un lit à ma gauche, une douce chanson qui résonne, une boule de poil derrière moi …

Et surtout l’envie de travailler qui revient, de travailler pour moi, de développer, d’avoir des idées, des projets, …

Me lever à 4 heures parce qu’une idée me traverse l’esprit, …

Ne pas travailler par un ami me propose un truc …

Faire ce que je veux, quand je veux …

Le fantôme …

J’étais seul à l’appartement, et soudain il était là, il a dû passer par la porte, discrètement, sans bruit …

Il était là et pourtant tout semblait naturel, et c’est bien normal que pourrait il y avoir d’anormal à ce qu’un fantôme passe de temps en temps …

Il m’était familier, me rappelait quelqu’un, c’était un gentil fantôme, fantôme du passé sûrement …

On a discuté, de tout et de rien, … L’ambiance était zen, j’étais insouciant …

Et puis en un coup de vent le fantôme n’était plus là, disparu, …

Le calme était toujours là, l’ambiance toujours bonne, il n’était juste plus là …

Je suis sûr qu’il reviendra, les fantômes reviennent tout le temps, et c’est bien normal …

Paye ton week-end !

Aller au marché samedi matin, acheté de bons produits …

La souffrance d’une séance de musculation …

3 heures de bosses en vélo avec le club de triathlon …

Une soirée à découvrir et à partager le sureau …

Un matin au calme dans le meilleur appartement qui soit …

Un après midi à éviter d’être le trou du cul …

Un match, en terrasse avec une bonne place et plein de monde …

Un footing de nuit …

Une séance de cross fit très tôt le matin …

Une nuit blanche … Un match 7 de folie !

Page 2 sur 159

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén - Application mobile fantasmes