Passage à léopard

J’ai attendu quelques mois avant de faire le pas mais c’est maintenant fait : mon MacBook Pro tourne sous léopard. Cette version 10.5 du système d’exploitation d’Apple n’est pas une révolution mais bien une évolution. En effet on retrouve quelques changements visuels, quelques gadgets logicielles mais rien qui ne modifie profondément notre manière de travailler. Malheureusement j’ai eu de nombreux soucis avec léopard, suite à une installation foireuse la plupart de mes connexions réseaux fonctionnaient mal et j’ai du réinstaller le tout. Il faut aussi noter que l’incompatibilité avec certains logiciels vous imposera la mise à jour (souvent gratuite) de ceux-ci.

Léopard pour mac : pas une révolution mais une évolution

Léopard reste le meilleur système d’exploitation à ce jour et les différentes mises à jour qui arrivent vont permettre de l’améliorer encore plus … Vous trouverez dans la suite de ce billet mon appréciation sur les différents éléments qui composent cette mise à jour.

(retrouvez dans la suite de ce billet un bilan sur les principales nouveautés de léopard)

Time Machine

C’est vrai que Time Machine est un excellent outil de sauvegarde, Time Machine est visuellement magique mais je ne sais pas encore si on peut récupérer une machine complète ? J’ai hâte d’avoir mon disque dur de 400 Giga pour tester complètement Time Machine.

Léopard et la gestion des sauvegardes avec time machine

Spaces

J’ai essayé mais je n’ai pas adopté, je préfère utilisé Exposé qui me permet de gérer toutes les fenêtres de mon bureau. Je pense qu’il aurait fallu qu’Apple ajoute à Spaces une gestion du passage d’un espace à un autre plus intuitive. Par exemple quand déplaçant sa souris au bord de l’écran on arrive directement sur l’espace associé (un peu comme le fait Swarp).

Léopard et la gestion des bureaux virtuels : SPACES

Les stacks (piles)

C’est vrai que c’est marrant à utiliser et quotidiennement cela devient un vrai gain de temps dans la gestion des fichiers / logiciels qui sont utilisés souvent. Mais il faut les utiliser avec parcimonie car on peut très vite ce perdre dans les méandre des piles. Le fait de pouvoir choisir entre différents affichages est vraiment utile, je n’ai plus besoin d’utiliser le finder pour lancer mes applications ou mes documents récurrents, c’est un vrai gain de temps.

La barre de menu

On a souvent lu des appréciations négatives concernant cette nouvelle opacité, moi je trouve que ce n’est pas gênant et ça lui donne un look très classe. Il faut juste faire attention au fond d’écran qui peut donner un aspect moins lisibles à cette barre de menu.

Le dock

On se fait très vite à l’aspect 3D de ce nouveau dock, et grâce au système de piles le dock devient une vraie usine à lancer des logicielles et des fichiers ce qui n’était pas le cas dans les versions précédentes.

Lépoard et le nouveau dock et les stacks (piles)

Partage et réseau

La plus grande évolution est à mon avis la gestion des partages de fichiers, d’écrans et autre à travers le réseau. Tout devient facilement possible, que ce soit entre mac ou avec des pc. Si vous avez plusieurs macs à la maison n’hésitez plus : passer à léopard, vous gagnerez du temps grâce à léopard.