Premier triathlon

Je suis officiellement un triathlète … j’ai finit ce matin mon premier triathlon en 1h16 … Mon objectif était de finir, j’avais annoncé 1h30 à mes proches même si dans un coin de ma tête j’avais officieusement l’espoir de finir en 1h20 … C’est donc totalement positif !

Sous la pluie

La mauvaise nouvelle de ce matin c’était évidemment la pluie et c’est peu dire dans la mesure où je n’avais JAMAIS fait de sortie sous la pluie, la bonne c’est que j’avais tout anticipé en termes de logistique.

Natation hasardeuse

Ma préparation pour la natation a été chaotique et ça c’est vite ressenti dans l’eau, 50 mètres de crawl impeccable puis l’impossibilité physique de continuer en crawl, j’ai donc alterner avec la brasse, c’était un peu la guerre dans l’eau comme on avait pu me l’annoncer mais au final je sors en 12″32. J’ai donc une bonne marge de progression pour être plus efficace, moins me fatiguer et surtout prendre du plaisir. La transition quand à elle c’est très bien passée (merci la vaseline) et je suis reparti après 2″23, je peux facilement gagner du temps grâce à une paire de chaussure plus adaptée …

De bonnes sensations en vélo

Comme prévu j’ai tout de suite eu de bonnes sensations en vélo, j’ai parcouru les 20 kilomètres en 40″04 ce qui était dans ma moyenne d’entraînement, une grosse frayeur suite à une voiture qui est sortie dangereusement d’un parking mais globalement pour une sortie sous la pluie je suis plutôt content. La transition a été faite rapidement, sûrement quelques secondes à gagner aussi avec une paire adaptée au triathlon. La bonne nouvelle c’est que je n’ai pas perdu de places sur le cyclisme ce qui prouve que les séances d’entraînement ont payé !

Dur dur de courir

Mon objectif pour la course à pied était de faire au moins 5 minutes au kilomètres, avec l’espoir de faire plus de 4″30 mais je n’avais pas les jambes … Résultat un très honorable 4″56 soit 20″50 ce qui est positif, ce qui l’est moins c’est que j’ai perdu plus de 20 places pendant la course à pied, il faut donc impérativement que je travaille cet aspect et surtout l’enchaînement vélo > cap.

Que du bonheur

Le triathlon est un sport de « con » mais qu’est-ce que c’est jouissif de finir, de passer cette ligne et d’être un triathlète ! Les prochaines semaines vont permettre d’ajuster mon physique et mes capacités, l’objectif est évidemment de passer sous la barre des 1h10 et de continuer à travailler pour prendre plus de plaisir !