Première partie

Dans un premier temps tout à l’air simple : je change de vie. Mes choix ou plutôt le résultat de mes choix prouve que je suis sur le mauvais chemin. J’avais trois travails, le temps pour rien, loin de tout ce qui pouvait me rendre heureux … Bientôt il ne restera qu’un travail, le temps pour vivre, …

Il faut encore que je fasse le point : mes réelles envies, mes amitiés, mes amours … Car depuis des années je crois savoir ce que je veux, je crois savoir où je veux aller. Il est temps de faire le temps point, même si je ne trouverais pas de certitude, et mettre fin à cette course en avant.

Même si je ne suis plus sûr de rien … Je sais que j’ai besoin d’aimer, besoin d’une reconnaissance professionnelle, et d’avoir une vie sociale. En gros je découvre que je suis comme tout le monde mais avec quelques années de retard. Rien d’exceptionnel, une banalité affligeante.

Je pourrais évoquer ta « présence » dans ma vie mais il est trop tôt, je pourrais parler de mon angoisse de ne pas réussir mais il est trop tôt, …

Réponse dans la seconde partie …