Qui a dit que les Français étaient feignants ?

Voilà la fin d’une semaine de 75 heures …

Même si ce n’est pas toujours facile de faire 75 heures cela me permet d’être autonome et de faire ce que je veux de ma vie. La liberté et l’autonomie ont un prix et je suis prêt à le payer encore de nombreuses années.

Je ne comprends pas les gens qui n’ont pas d’ambition, qui seront employés toute leur vie dans la même entreprise pour faire la même tâche. Ces personnes qui ne cessent de se plaindre sans jamais rien faire.

J’ai la chance d’avoir l’âme d’un entrepreneur, d’avoir plein de projets en cours et la tête pleine d’idées. Mais je crois que la grosse différence c’est que moi j’agis et j’ose. C’est tellement facile de rêver et d’espérer, mais c’est plus dur d’agir et d’affronter les difficultés.

Chacun de me réveil m’annonce une journée pleine de rebondissements et d’événements intéressants. Tous les soirs je me dis que j’ai encore passé une bonne journée et je n’attends qu’une chose : la suivante.