Trier le bon grain de l’ivraie

Les réflexions du week-end partaient presque toutes du même constat : on ne peut pas savoir à qui ne pas faire confiance avant d’avoir été trahi.

Par principe j’ai confiance en la nature humaine et j’ai donné ma confiance a tous ceux qui ont voulu l’avoir, je l’ai aussi irrémédiablement reprise lorsqu’il le fallait.

Malgré tout c’est usant et bizarrement avec le temps je me rends compte que je ne sais plus à qui faire confiance, il reste évidemment les amis de longue date sur lesquelles je peux compter mais c’est tout. Autour de moi peu de réelles amitiés mais pas de confiance légitime … Il est tellement difficile de trier le bon grain de l’ivraie …

Sincérité

C’est déjà tellement difficile d’être totalement sincère avec une seule personne : dire à tous les coups la simple vérité, ne rien cacher … Alors essayer d’être sincère avec plusieurs personnes est un vrai challenge qui demande courage et opiniâtreté …

J’aurais voulu écrire que j’étais sincère avec tous, après réflexion je dirais plutôt que j’essaye d’être sincère … Je fais tout mon possible pour que chacun de mes mots correspond à la vérité, que chaque décision soit prise en accord avec mes principes …

Tout ceci n’étant qu’une longue divagation pour dire que j’essaye t’en bien que mal de respecter les principes qu’on m’a inculqué mais qu’il est difficile d’être totalement sincère avec tout le monde.

Je n’ai jamais été aussi sincère de ma vie … Avec tout le monde, tout le temps …

Impacts après impacts

Avec le temps la vie des gens qui nous entourent change, ils sont amenés à vivre à deux, à déménager, à emménager, à partir, à revenir et tout cela à un impact sur nos vies à nous.

Dans ces moments là on comprends bien plus facilement à quel point les gens peuvent nous être liés et à quel point leur vie peut impacter la notre, malheureusement on a tendance à attendre ces moments pour s’en rendre compte.

Alors les amis deviennent de plus en plus éloignés, de moins en moins accessibles et on commence à les voir moins … on en prend peu à peu l’habitude et puis on se fait rapidement une raison : on profite alors de chaque occasion possible pour se voir et en profiter comme au bon vieux temps. Et même si nos soirées ressemble à celles de vieux combattants ressassant leurs exploits de jeunesse c’est surtout l’occasion de se rappeler un peu plus que malgré le temps les vrais restent présents …

Amitiés

Même si je ne connais pas leur date d’anniversaire, même si je ne me rappelle pas toujours de ce qu’ils font comme étude, même si je ne fais pas toujours tout ce qu’il faut pour les voir : j’ai des amis formidables que j’adore.

Alors quand par bonheur j’en vois trois dans la même après-midi cela devient un moment magique : entre souvenirs et présent … un doux mélange qui permet de se sentir revivre.

Même si je suis dans un période de réflexions et de doutes permanents j’ai quelques certitudes : j’ai des amis sur qui je peux tenir ainsi qu’une famille qui me soutient ! Merci à vous …

Décision sincère et amicale

Il y a des décisions qu’on met plusieurs jours à prendre et qui ne trouvent jamais de réponses exactes et définitives. Le genre de décisions qui font pleurer des gens qu’on apprécie mais qu’on ne veut plus voir souffrir, alors on prend la décision et on force les choses en espérant qu’un jour notre décision rende heureuse la personne qui aujourd’hui en pleure.

Malgré tout on doute, on se demande si on a tort, si on ne devrait pas abandonner sa position et laisser les choses se faire tel que. Pourquoi et comment intervenir dans la vie des autres pour qu’on fasse plus de bien que de mal, comment être un ami et le prouver par des actes sincères.

Je ne sais pas si j’avais le droit de t’imposer ce choix, je ne sais pas si je devais te mettre à la porte mais je sais que j’ai pris cette décision en pensant à ton bonheur, en pensant que c’était la meilleure solution. Je l’ai fait parce que je tiens à toi et que je veux ton bonheur. Désolé …