Retour à la normale

Après trois heures de grand ménage à l’appartement : ma vie ressemble à peu de choses près à ma vie de célibataire d’il y six mois. On revient donc aux sources et à mes petites habitudes. Je vis ma vie et personne ne peut m’inciter ou m’obliger à faire quoique ce soit que je n’ai pas envie de faire. Alors oui j’ai pris goût à la vie à deux mais vu la quantité de travail qui m’attend dans les prochains mois je pense que j’aurais de quoi m’occuper et d’oublier tous les avantages d’être amoureux.

Même si cette nouvelle histoire sentimentale ne rend pas le travail à Mcdo plus facile (je ne vais bientôt plus parler à aucun équipier à ce rythme là) elle m’a permis de faire un point sur ma vie et sur moi-même. Au programme des prochains mois : du travail, mes amis, ma famille et le célibat. On attend simplement que l’amour veuille bien repointer le bout de son nez sans provoquer la moindre relation qui pourrait être aussi désastreuse que les dernières.

Y’a une fille qui habite chez moi

Comme dans la chanson de Benabar je ne reconnais plus mon appartement … il y a un fer à friser dans la salle de bain, deux brosses à dents et des sous-vêtements de filles … Alors soit j’ai des tendances transsexuelles soit il y a une fille qui habite chez moi !

La cohabitation n’est pas toujours facile dans la mesure où j’ai pris des habitudes de célibataires et que je vis à un rythme un peu spécial (je dors très peu, surtout l’après-midi) et j’ai quelques petites habitudes un peu étranges ! Par exemple je vis quasiment en permanence dans le noir, je regarde la télé à quatre du matin en mangeant des pâtes, je prend des douches à des heures pas possible … Enfin bon rien de bien suspect non plus …

Même si ça fait plaisir quelle soit là j’ai quand même hâte de retrouver mes habitudes de vieux garçons …

Célibat

Pour le moment et pour quelques temps je suis célibataire … Après une année de désillusions, de rupture, de changement, de conquête je pense que je vais faire une petite pause, je vais essayer de me retrouver et de comprendre ce que je cherche et surtout pour que je le cherche.

Parce qu’à force de chercher on arrive à trouver mais jamais ce qu’il nous faut réellement. J’en ai marre de chercher et de toujours échoué à être heureux. Je vais donc laisser faire les choses, laisser le hasard et le destin maîtriser ma vie. On verra bien où tout ça me mènera, ça ne pourra qu’être différent … pas pire, peut-être mieux …

Suivante or next

Puisqu’elle a en décidée ainsi, puisqu’elle est courant que c’était ma dernière tentative avant de passer à autre chose (ou plus objectivement d’essayer de passer à autre chose) je m’en vais vers d’autres lieux. Ils n’auront peut-être pas ses yeux ni sa conversation mais au moins ils auront moins tendance à me faire obstinément souffrir.

C’est reparti pour le manège des rendez-vous, au programme les classiques cinéma et restaurant … On verra bien vendredi après ce premier rendez-vous où j’en suis de ma capacité à sortir avec un autre … J’ai envie de découvrir de nouvelles personnalités, de nouvelles choses, une nouvelle approche de la relation garçon / fille …

Pourquoi ne pas reprendre contact avec certaines (pas toutes) anciennes copines que je n’ai pas vuesdepuis longtemps … Il y a beaucoup de possibilité et j’ai le temps de toutes les explorer, je suis jeune et célibataire : autant en profiter.

Mais qu’est-ce que je fais

Cela fait plusieurs semaines que j’essaye de la récupérer et je m’en vais prendre des rendez-vous avec d’autres filles, je sors en boîte et prends des numéros (ce qui ne m’arrive jamais) … Mais qu’est-ce qui m’arrive, ce genre de comportements ne me correspondent pas et ne me plaisent pas. Je prends des risques inutiles qui ne m’amèneront nul pars …

Ca doit être le besoin de plaire, le besoin de jouer à ce jeu de la séduction que j’apprécie tant, un défi permanent de réussir pour me prouver qu’elle est partie pour les bonnes raisons. Comme une chasse perpétuelle qui me permet de me rassurer, de me conforter et de me réconforter … Mais au fond ce jeu est aussi destructeur qu’à l’opposé des règles que je me fixe, il va totalement à l’encontre de mes principes et je n’attends que l’amour pour arrêter d’y jouer définitivement. Pourvu qu’elle revienne pour que ma vie reprenne son cours normal.