Entre les murs

J’en avais entendu beaucoup parlé (comme tout le monde) mais ce n’est que ce soir que je me suis motivé à le regarder. Pendant tout le film je me suis dit que je n’aimais pas la forme (j’aime les documentaires, j’aime les fictions mais absolument pas les docu-fiction) mais que le fond méritait une palme.

J’ai revu avec nostalgie mes années collège et je me suis dit que ce n’était pas vraiment ce qui j’avais vécu, j’ai un peu modéré mon avis sur le métier d’enseignant et j’ai tiré plein de réflexions de ce film. Comme une claque qu’on prend lorsque l’on regarde un bon documentaire, une claque qui nous permet d’y voir plus clair mais sans réussir à nous persuader que c’est une réalité. Autre problème : je n’ai pas supporté le personnage de professeur, on a tous eux de bons et mauvais professeurs, il y a toujours eux de bons et de mauvais élèves, … tout est une question de proportion, d’éducation, …

A voir donc et surtout à méditer …

Réflexions cinématographiques

On a tous eut le sentiment de se reconnaître dans un personnage de film ou d’avoir déjà vécu une scène qu’on voit à l’écran, c’est ce qui m’est arrivé avec le film “Erreur de ma banque en ma faveur”. Je me suis reconnu :

  • dans le type un peu naïf qui sort avec une fille mineure alors que lui ne l’est plus depuis quelques années déjà et qui finit indubitablement par être malheureux
  • dans la personnage romantique qui tombe sous le charme d’une personne qui ne l’est pas du tout et qui doit alors s’adapter pour ne pas la faire fuir
  • dans le type qui s’impose de choisir entre vie professionnelle et vie personnelle, privilégiant sa carrière pour ne pas prendre le risque d’être malheureux heureux en amour

En même temps on voit ce qu’on veut bien y voir et on y trouve les messages et les signes qu’on veut bien y lire …

Le grand bleu

Je ne sais pas comment j’avais fait jusque là mais j’ai réussi en 22 ans à ne jamais voir le grand bleu … pour ceux qui ne connaissent pas le film est inspiré de la vie de Jacques Mayol et de Enzo Maiorca deux plongeurs en apnée qui se connaissaient depuis leur enfance et entretenaient une amitié / rivalité.

Pour rattraper ce retard je me suis regardé la version longue en me disant que j’allais décrocher au bout de 20 minutes et que je ne tiendrais pas jusqu’à la fin mais il n’en a rien été puisque je suis tombé sous le charme de ce film. Vraiment impressionnant : le jeu des acteurs, le scénario, les paysages, les images sous-marine, la bande son … tout est parfait. C’est à se demander comme Luc Besson a pu faire ce genre de film et enchaîner avec la suite des taxis (l’argent sûrement évidemment).

Ca fait donc un film culte de plus à rajouter à la liste (l’effet papillon, le dîner de cons, la cité de la peur, Léon, …), pendant le film j’ai cru reconnaître Luc Besson et ça m’a trotté dans la tête jusqu’à ce que j’ai la confirmation via wikipedia … et vous vous l’aviez reconnu ?

Le grand bleu : film culte

JCVD m’a mis sur le cul

Pendant les bandes annonces hier JCVD m’a mis sur le cul, en effet pendant 40 secondes pas un mouvement de cils, pas un mouvement parasite et j’étais collé à mon siège ! Je me suis tourné et ma soeur a perçu la chose de la même manière …

Je ne sais pas ce que ce film donnera au final mais en tout cas j’ai trouvé la prestation de Jean-Claude Van Damm impressionnante, digne d’un acteur !

Et vous vous en pensez quoi ?

15 ans et demi

Je suis allé voir 15 ans et demi avec ma petite famille et j’ai été plus que satisfait et même surpris ! En effet on est loin de la caricature que le film aurait pu être et c’est vraiment très drôle, la salle était comble et toutes les générations ont ri, preuve de la réussite de cet humour très « les nuls ».

J’ai vraiment adoré ce film, que ce soit le scénario qui était habillement écrit ou encore les acteurs qui m’ont tous bluffé (des plus connus aux anonymes). Que ce soit Daniel Auteuil, Juliette Lamboley, François Damiens (qui m’insupporte par ailleurs), Julie Ferrier, François Berléand (qui campe un Einstein plus que le ressemblant), Maud Verdeyen (vraiment charmante) et ÉVIDEMMENT : Alain Chabat qui encore une fois énormissime.

Une vraie réussite ce film, apparemment pas terrible au niveau national (pas dans le top 10 pour l’instant) mais quand on voit le nombre de très bons films à l’affiche tout s’explique. En tout cas c’est un film à aller voir en famille, tout le monde sera ravi …

15 ans et demi : un très bon film

Quelques liens :

  • La fiche Allociné (www)
  • Le site officiel (www)
  • La fiche Première (www )