La nuit

La nuit le temps s’écoule différemment, les réflexions sont plus posées et plus abouties (le silence sûrement), l’énergie du corps est différent … Tout est différent et il faut savoir en profiter pour faire le point, prendre le temps d’analyser et de comprendre pour qu’une fois le soleil levé la journée soit encore plus profitable.

La fatigue est importante mais gérable, on s’y habitue, on change ses habitudes de vie pour la gérer, on abandonne progressivement les activités futiles pour se focaliser sur les choses importantes : partager, manger, sport, dormir, travailler (la liste est propre à chacun évidemment).

Pour ceux qui en doutent encore notre corps est capable de faire des choses qu’on pensait impossible et pourtant il suffit de le préparer et d’être motivé pou réussir à dépasser des limites qu’on pensait infranchissable. Cette lutte entre notre conscience de nos possibilités et la réalité même de nos possibilité est permanente et pour la gagner il faut se remettre en question en permanence.

Je vais réussir tout ce que je suis entrain d’entreprendre, je vais réussir et même aller plus loin que ce que je n’aurais pu espérer …

Abandonner

Ce serait tellement facile d’abandonner, une facilité déconcertante qui serait synonyme de repos, de calme et d’une vie sociale normale.

Tellement simple que je m’y vois presque, il suffirait d’ouvrir la boutique de 10h à 17h avec une pause le midi, dire non au client quand on n’a pas envie, se lever selon son envie … En gros fermer la boutique, baisser les bras, baisser le rideau … Rapidement on mettra la clef sous la porte, la fin d’une aventure … Je partirais pour de longues vacances, loin, seul … avant de reprendre le cours d’une vie normal, 35h par semaine, mes week-ends, ma vie, …

Chaque jour lorsque je me lève, chaque minute lorsque je travaille il faut que je trouve la force de ne pas abandonner, pour moi, pour Vincent, pour ma fierté, … Rien d’extraordinaire, il y a sûrement pire comme situation, des gens qui travaillent encore plus que moi, dans de bien pires condition mais ça ne change rien au fait que ce soit difficile.

Avec plaisir …

Avant le sommeil …

La fatigue n’excuse rien …

Première fois que je coupe mon réveil depuis plusieurs semaines …

Ne trouve pas le sommeil malgré la fatigue …

Lunatique …

Seul dans son grand lit …

Tout gérer …

Pour l’instant j’avais à gérer une vie professionnelle compliquée : plusieurs travails, un nombre d’heures incalculable, des responsabilités écrasantes, du stress permanent mais aussi un plaisir quotidien et un espoir constant de réussite.

Je sais que pour être heureux il faut que j’équilibre tout ce travail par une vie personnelle et sentimentale un peu plus remplie quelles n’ont pu l’être pendant ces derniers mois …

Comment concilier à la fois le personnel et le professionnel ? Comment faire pour gérer un planning de plus en plus rempli ?Est-ce que je peux tout gérer sans attendre mes limites physiques et psychologiques ? Autant de questions dont je n’ai pas les réponses …

C’est promis je prends bientôt des vacances

Chaque fois je dis que je vais prendre des vacances et que je vais me reposer … et comme à chaque fois je l’aurais ferais avec plaisir si aucun de mes trois travails ne m’imposait de ne pas le faire. Je peux déjà faire le bilan de mes deux semaines de vacances puisque j’ai du réparer une bonne douzaine de PC, faire une bonne demi-douzaine d’heure de formation, mis en ligne deux updates de site internet, fait un mois de compta, finir quelques travaux à l’appart, …

Content de ces deux semaines quand même car j’ai vu pas mal de monde, fait pas mal de soirées, rencontrer de nouvelles personnes, vu la famille, …

Le plus dur reste de s’y remettre chaque fois un peu plus : ce soir pas moins de trois PCs à dépanner et à préparer pour retourner chez leurs heureux propriétaires et la compta à finir en urgence pour demain matin … La nuit va être courte mais c’est promis après je prends des vacances … ou pas !

 

CIMG2871

formatage, réinstallation, mise à jour, préparation … quelle belle soirée et quelle belle nuit en perspective