Le blog de Sylvain

Tranches de vie

Étiquette : humeur (Page 1 sur 5)

Pause

Vu les événements des derniers jours et mes coups de déprime je préfère mettre le blog en pause, ça m’évitera de dire des choses aussi subjectives qu’inutiles. D’ici une semaine ou deux je pense que j’y reviendrais, j’aurais alors de nombreuses choses à vous raconter … normalement j’aurais pris un nouveau départ dans ma vie !

Blog en pause

Mutisme et indifférence

Travailler avec des gens qu’on a volontairement effacé de sa vie n’est pas tous les jours facile, ça peut même devenir un vrai calvaire quand on compte en centaines les heures passées à les côtoyer.

Malgré tout il faut rester professionnel et se demander à chaque fois si la décision qu’on prend aurait été la même dans d’autres circonstances, je sais que je suis objectif et que je n’utilise pas mon poste pour m’affranchir d’un quelconque mépris. Mais ces réflexions permanentes sont fatigantes et c’est usant de passer son temps dans un mutisme et une indifférence totale.

Retour à la normale

Après trois heures de grand ménage à l’appartement : ma vie ressemble à peu de choses près à ma vie de célibataire d’il y six mois. On revient donc aux sources et à mes petites habitudes. Je vis ma vie et personne ne peut m’inciter ou m’obliger à faire quoique ce soit que je n’ai pas envie de faire. Alors oui j’ai pris goût à la vie à deux mais vu la quantité de travail qui m’attend dans les prochains mois je pense que j’aurais de quoi m’occuper et d’oublier tous les avantages d’être amoureux.

Même si cette nouvelle histoire sentimentale ne rend pas le travail à Mcdo plus facile (je ne vais bientôt plus parler à aucun équipier à ce rythme là) elle m’a permis de faire un point sur ma vie et sur moi-même. Au programme des prochains mois : du travail, mes amis, ma famille et le célibat. On attend simplement que l’amour veuille bien repointer le bout de son nez sans provoquer la moindre relation qui pourrait être aussi désastreuse que les dernières.

Introspection

Si j’analyse ce qui m’est arrivé ces dernières années j’en arrive à plusieurs constats frappants.

Le premier c’est que mes relations sentimentales sont quasiment toute identiques : je sors avec des filles plus jeunes (voir beaucoup plus jeunes) que moi dont je tombe plus ou moins amoureux. Si je suis amoureux elle finisse par se lasser et partir alors que si je ne tombe pas amoureux elles le deviennent éperdument. Même si cela reste un classique de série B c’est une vraie constante dans toutes mes relations amoureuses. Pour les années à venir j’ai donc le choix entre (rayer les mentions inutiles) :

  • arrêter de sortir avec des filles plus jeunes que moi
  • rester célibataire et devenir moine bouddhiste
  • continuer à sortir avec des filles de 18 ans (jusqu’à mes 50 ans)

Le second constat c’est que ma vie professionnelle est bien plus importante pour moi que tout le reste, j’ai toujours sacrifié tout le reste pour lui donner la priorité. Sûrement parce que j’ai toujours trouvé dans le travail une manière de solutionner mes différents problèmes, que ce soit dans la création de site internet, Mcdo ou la création de SOS Ordinateurs. Le travail m’a permis d’aller mieux c’est un fait, le problème c’est que le travail ne fait que soigner il ne peut pas guérir les causes plus profondes de mes maux. Peut-être que je suis fait pour une vie qui soit d’abord professionnelle ?

Le dernier constat c’est que ma vie personnelle est bien terne, je ne fais aucun effort pour voir mes amis ou ma famille et je préfère bien souvent la solitude à toute autre forme de vie sociale. Pourtant j’ai des amis (de la CCI, du basket, d’Angers) et de la famille que j’aime. Sans comprendre pourquoi je me suis toujours privé de l’amitié et de l’amour de tous ceux qui comptent pour moi !

Je suis conscient de tout ça, c’est déjà bien, il ne me reste plus qu’à combattre les différents démons qui sommeillent en moi depuis des années et les vaincre pour enfin vivre heureux.

Envies contradictoires

Ces derniers temps mon esprit gamberge beaucoup et je me pose beaucoup de questions, au final j’en arrive à des bilans qui m’amènent vers des envies très contradictoires.

Je pourrais démissionner du Mcdo et me lancer corps et âmes dans SOS Ordinateurs, je n’aurais alors plus les ressources financières pour assurer la pérennité de la société si celle-ci ne fait pas des débuts réussis ; en même temps je pourrais retrouver un rythme de vie normal (et m’éviter quelques prises de tête perpétuelle).

Je pourrais abandonner SOS Ordinateurs, démissionner du Mcdo et partir loin, pourquoi pas aux états-unis ou ailleurs ? Je réaliserais alors un de mes grands rêves et je vivrais une aventure extraordinaire ?

Je pourrais démissionner du Mcdo et retourner à Angers, je me rapprochais alors de ma famille et de mes amis et retrouver une vie normale, je pourrais passer le permis en conduite accompagné avec mes parents et m’investir dans la société de mon père.

Maintenant il faut être cohérent et ne pas tout gâcher donc je vais rester au Mcdo encore au moins un an pour finir ma formation, une année qui me permettra de lancer convenablement SOS Ordinateurs. Je quitterais alors Mcdo, pour lancer SPonline, reprendre VBévénements (et oui pourquoi pas ?) ou faire un grand voyage. En gros il faut que j’arrive à faire un mélange de toutes mes envies et rêves pour que tout se réalise.

Même si en ce moment les choses sont difficiles, j’ai envie de croire que ma vie ressemblera dans quelques mois à ce dont j’ai toujours rêvé … PATIENCE

Page 1 sur 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén - Application mobile fantasmes