Défis …

Je ne m’étais jamais lancé de défi aussi important et aussi dur et le pire c’est qu’au lieu de me lancer un défi j’ai décider de cumuler et trouver le moyen que ces trois défis soient plus ou moins incompatibles entre eux … Pour résumer :

  • changer d’alimentation
  • préparer un IronMan
  • rembourser mon appartement en un an au lieu de dix

Changer d’alimentation

Depuis près de 7 mois j’ai décidé de changer mon alimentation, en effet j’ai eu un déclic et compris que ce n’était pas viable. Petit à petit j’ai cherché à comprendre ce qui n’allait pas, tester certaines choses et gardé le meilleur. En améliorant ce que je mettant dans mon assiette et en mettant moins j’ai facilement perdu 6 kilos … facile. Depuis le 1er janvier je fais un régime sans gluten et continue le sport. Résultat je suis passé de 15 à 10% de masse grasse et j’ai officiellement perdu 10 kilos et croyez moi ça se voit.

Rien de bien difficile : faire de la marche, du sport, ne presque pas manger le soir (une soupe maison), cuisiner, n’acheter que le minimum au supermarché et privilégier le marché / boucher / artisan …

Préparer un IronMan

Le plus grand défi que je me sois lancé, celui qui va rester gravé (que ce soit une réussite ou un échec) dans ma mémoire … C’est un défi insensé et heureusement qu’un autre fou à décidé de me suivre dans cette aventure (merci Aurélien). La préparation se passe bien et les deux ans qu’on c’est laissé pour préparer ça ne vont pas être de trop, le programme des derniers mois est simple : musculation, course à pied, vélo, natation, …  mais le froid n’aide pas à se motiver.

C’est vraiment prenant en termes de temps, près de 10 heures par semaine et ce n’est que le début, il nous reste encore 4 mois de préparation avant la saison des triathlons … Mais l’évolution physique est impressionnante et rassurante car les efforts payent.

Rembourser mon appartement en un an

Il me reste dix ans pour rembourser mon appartement et je me suis levé un matin en voulant que les choses changent, du coup j’ai pris un deuxième travaille de nuit … La fatigue est forcément présente quand on fait plus de 80 heures par semaine et que les nuits blanches s’accumulent, il est encore plus difficile pour trouver du temps pour le sport / la famille / Sandra, … Alors il faut faire des compromis et choisir entre dormir et faire … Mais ce défi est déjà réalisé à plus de 50%, le plus dur est fait, et j’ai hâte de pouvoir rembourser l’appartement et arrêter ce double travail, tout le reste sera alors bien plus facile !

La nuit

La nuit le temps s’écoule différemment, les réflexions sont plus posées et plus abouties (le silence sûrement), l’énergie du corps est différent … Tout est différent et il faut savoir en profiter pour faire le point, prendre le temps d’analyser et de comprendre pour qu’une fois le soleil levé la journée soit encore plus profitable.

La fatigue est importante mais gérable, on s’y habitue, on change ses habitudes de vie pour la gérer, on abandonne progressivement les activités futiles pour se focaliser sur les choses importantes : partager, manger, sport, dormir, travailler (la liste est propre à chacun évidemment).

Pour ceux qui en doutent encore notre corps est capable de faire des choses qu’on pensait impossible et pourtant il suffit de le préparer et d’être motivé pou réussir à dépasser des limites qu’on pensait infranchissable. Cette lutte entre notre conscience de nos possibilités et la réalité même de nos possibilité est permanente et pour la gagner il faut se remettre en question en permanence.

Je vais réussir tout ce que je suis entrain d’entreprendre, je vais réussir et même aller plus loin que ce que je n’aurais pu espérer …

Je change

Ma vision des choses, du monde, des gens changent radicalement depuis plusieurs mois. Il y a énormément de choses que je ne supporte plus de point de vue que je n’avais pas avant, … J’ai envie de choses radicalement différentes, de voir, de voyager, de partir, …

Difficile de dire ce que je ressens, de savoir pourquoi, de savoir si ça durera. En tout cas je me sens différent, bien plus qu’avant, je n’ai pas l’impression d’avoir envie des mêmes choses que les autres, de ne pas voir et de ne pas ressentir les mêmes choses, je ne me sens pas meilleur ni pire que les autres juste différents.

Reste à comprendre et canaliser ces envies et mes réflexions pour prendre les bonnes décisions, …

Sans elle

Je n’avais jamais vécu deux ans avec la même personne, je n’avais jamais vécu ce que je vis avec elle …
Pour la première fois je ressens le manque, un équilibre qui n’est plus, …
Comme une jambe qui manque, on arrive à avancer mais rien n’est comme d’habitude …

Et ça fait terriblement peur d’être dépendant de quelqu’un à ce point là, d’avoir besoin de l’autre pour aller bien et avancer. C’est un sentiment étrange que je ne connaissais pas et que j’apprécie au plus haut point. C’est difficile au quotidien de se rendre compte de l’impact que l’autre peut avoir et pourtant …

Houston … Tout est OK

Il y a des moments ou tout va bien, le travail s’accumule mais avance, on profite des bonnes choses, tout roule dans le bon sens. C’est assez rare pour ne pas en profiter à 200%. Les grosses journées s’enchaînent sans lassitude, avec le plaisir de voir la liste des tâches se vider aussi vite qu’elle ne se remplit. Le plaisir de se dire que la fin d’année va être complètement folle et d’avoir l’impression que 2014 le sera encore plus !

Que dire, que faire ? Croiser les doigts pour que ça dure mais surtout faire le nécessaire pour que ça ne s’arrête pas, ne pas se reposer sur ses lauriers, avancer toujours à fond, faire les choses à 100% même les petits détails, ne pas oublier les erreurs du passé pour ne pas les commettre de nouveau … Un challenge de tous les jours !