C’est parfois difficile d’être à la fois celui qui décide du cap, qui vérifie que tout se passe bien, qui exécute, qui doit remotiver, qui doit calculer, vérifier, … On a parfois besoin d’un avis extérieur car à force on a surtout l’impression de ne jamais faire les bons choix, de ne pas avoir pris les bonnes décisions au départ et il est alors difficile de garder le cap.

Mais cet avis extérieur est difficile à avoir : il faut une personne qui est une vision globale, une vision précise du projet et dont l’avis compte …

On navigue entre l’incertitude et l’invincibilité … Il faut trouver un juste milieu, calmer ses angoisses et freiner ses espoirs !